Conférence Ethique et sexualité 6 Novembre 2015

Conférence Ethique et sexualité 6 Novembre 2015

Conférence Ethique et sexualité 6 Novembre 2015
Chaque année, l’Association RENOVATION invite les professionnels du secteur à une ou plusieurs conférences dont les thèmes ont été choisis à partir des préoccupations rencontrées dans ses établissements et services.

La prochaine conférence aura lieu le vendredi 6 novembre 2015

Le thème sera « Ethique et sexualité« 

Au théatre de l’Athénée Municipal de Bordeaux
programme : Flyer de présentation à télécharger


8h30 : OUVERTURE DES PORTES ET RETRAIT DES DOSSIERS

9h00 : ACCUEIL

9h15 : INTRODUCTION par Moufid HAJJAR, Président de l’Association Rénovation

imgres  

9h15 Eric FASSIN « Handicap et citoyenneté sexuelle »
Sociologue, Professeur à l’Université Paris-8 Vincennes – Saint-Denis
La sexualité fait aujourd’hui partie intégrante de la citoyenneté. Aussi convient-il d’aborder la sexualité des personnes en situation de handicap, y compris psychiques, en termes non seulement éthiques, mais aussi, voire surtout, politiques. D’un côté, le traitement social du handicap doit prendre en compte la spécificité des situations ; de l’autre, le handicap est aussi un des critères de discrimination pour la loi. À l’heure de la démocratie sexuelle, c’est-à-dire de l’extension de la logique démocratique aux enjeux sexuels, la question est de savoir quelles sont les conditions justes pour l’exercice d’une sexualité définie par les principes de liberté et d’égalité.


5658533 

10h30 Ruwen OGIEN « Sexe et compassion morale»
Docteur en philosophie , Docteur en anthropologie sociale
À la suite de Kant, certains philosophes, qui ne sont pas nécessairement des puritains obsessionnels, estiment que dans toute relation sexuelle, il nous arrive forcément de nous voir nous-mêmes ou nos partenaires comme de simples moyens de satisfaire nos appétits, c’est-à-dire dans leurs termes, comme des objets, des choses, et non comme des personnes qui méritent tout le respect du monde. C’est pourquoi, disent-ils, il y a quelque chose de moralement vicié dans le sexualité quelque soit la manière dont elle est pratiquée, même si elle ne concerne que nous-mêmes (comme dans le fétichisme ou la masturbation) ou des adultes consentants (en couple, en groupe, entre hétéros ou entre homos, etc.). Mais ces grandes déclarations philosophiques ne font qu’exprimer certains préjugés moralistes populaires à l’égard de la sexualité. Lorsque les pratiques sexuelles en solitaire ou en relation avec d’autres (homosexuels, hétérosexuels, transgenres) concernent des personnes supposées vulnérables, ou plus ou moins gravement handicapées, tous ces préjugés moralistes sont exacerbés. La compassion morale envers ces personnes ne semble pouvoir s’exprimer qu’à condition de les voir comme des êtres asexués. C’est ce que les débats autour de l’assistance sexuelle ou de la GPA, entres autres, ont montré.


12h00-14h00 : PAUSE DEJEUNER

 imgres-1

14h00 Paul DENIS, « Sexe, éthique et psychanalyse »
Psychanalyste, membre titulaire de la Société psychanalytique de Paris
Pourrait-on dire de l’éthique qu’elle est en grande partie fondée sur les limites imposées socialement à la sexualité ? Il est clair en tout cas que la prohibition de l’inceste est au fondement même de l’éthique; celle de la pédophilie, qui impose à la sexualité la barrière des générations, en est le corollaire. L’éthique est d’une certaine façon la résultante des règles morales issues de ce double système d’interdiction dans une société donnée et dans un groupe donné. La sexualité des personnes porteuses d’un handicap physique ou psychique s’inscrit dans la suite de cette double interdiction celle de l’inceste et celle de la pédophilie; certains sujets handicapés sont des mineurs de fait, et parfois mineurs en droit du fait de leur « faiblesse ». L’éthique doit nous permettre d’organiser nos conduites indépendamment de points de vue idéologiques ou pragmatiques; les questions posées par la grossesse chez les personnes handicapées sont toujours difficiles à traiter, le point de vue éthique est ici souvent confronté par exemple à des perspectives sociales ou eugéniques… L’éthique de la psychanalyse par rapport à la sexualité est celle de notre société ‘aujourd’hui, et les points de vue psychanalytiques ont contribué à faire respecter la sexualité dans des formes autrefois marquées du sceau de la pathologie. programme pour impression : programme conférence 6 novembre 2015