Conférence – L’Engagement Associatif : outil de la citoyenneté ou variable d’ajustement structurel

Conférence – L’Engagement Associatif : outil de la citoyenneté ou variable d’ajustement structurel

Conférence – L’Engagement Associatif : outil de la citoyenneté ou variable d’ajustement structurel

En 2018, les associations françaises actives sont environ 1 500 000. Elles agissent dans de nombreux secteurs : sport, petite enfance, loisirs, environnement, handicap, insertion, culture, … 89 % d’entre elles fonctionnent exclusivement grâce à l’engagement bénévole. Les 11 autres % ont recours au salariat, qui représente 7 % de l’emploi salarié total. En 2017, on comptait environ 22 millions de personnes bénévoles en France, avec des durées et des natures d’engagement variables. Parallèlement, même les associations qui recourent au salariat trouvent dans ce bénévolat le sens politique et social de leurs actions, l’épaisseur historique sans laquelle le projet ne peut perdurer.

Ces trente dernières années, une logique de fonctionnement inspirée du NEW PUBLIC MANAGEMENT s’est imposée au sein des services de l’ETAT, et des pouvoirs publics de manière large, invitant à mieux gérer pour rationaliser et favoriser l’efficience des moyens alloués à l’action publique. Pour les associations, ce mouvement produit un discours incitatif de recours accru à la vente de services et à la réponse à des marchés publics et privés, en remplacement de crédits publics de fonctionnement.

En creux, semble se dessiner progressivement une nouvelle prise en compte du bénévolat dans l’action publique. D’un espace créé par des citoyens, inscrit dans une économie de la réciprocité, celui-ci semble devenir un variable d’ajustement au service de l’emploi et de l’économie, générant des besoins en compétences gestionnaires croissants.

La figure du citoyen volontaire tend à s’effacer derrière celle du bénévole compétent. Le débat sur la valorisation du bénévolat dans les comptes de classe 8 en est l’illustration : ce qui n’est pas compté ne compte pas. Et pourtant, ce qui est compté peut se transformer en argument au service d’une capacité d’ajustement.

Comment agir avec et pour cet engagement associatif bénévole dans un univers politique, social, culturel et économique où le don et la réciprocité ne sont pas perçus comme une singularité à part entière ?

Programme

9H00

OUVERTURE AU PUBLIC
MOTS DES PRÉSIDENTS – Janick PRÉMON et Noël ROGER
PRÉSENTATION ET MISE EN PROBLÉMATIQUE DE LA JOURNÉE – Luc PABOEUF

10H00 

PROJECTION D’UN DOCUMENTAIRE
« L’ENGAGEMENT ASSOCIATIF » de OLM Production réalisation Bernard DUMAS

10H30

LA GRANDE TABLE : HOMO ECONOMICUS ET HOMO CONVIVIALUS SONT DANS UN BATEAU, avec la participation de Jean-Louis LAVILLE et Lionel PROUTEAU

12H30 

PAUSE DÉJEUNER
Stands nourriture proposés par les étudiants de l’IFAID
Restauration possible à proximité

14H00

TABLE RONDE : L’ENGAGEMENT DES JEUNES – LE BÉNÉVOLAT , UN PASSAGE OBLIGÉ POUR L’EMPLOI ? avec la participation de Claire de MAZANCOURT et Guillaume PLAISANCE

15H30 

TABLE RONDE : SALARIAT ASSOCIATIF ET ENGAGEMENT – MYTHE OU RÉALITÉ ? avec la participation d’Édith ARCHAMBAULT et Pascale MOULÉVRIER

17H00

BILAN AVEC LE GRAND TÉMOIN DE LA JOURNÉE – Timothée DUVERGER

 

Dates & Contact