Conférences

Conférences

Chaque année, l’Association RENOVATION invite les professionnels du secteur à une ou plusieurs conférences dont les thèmes ont été choisis à partir des préoccupations rencontrées dans ses établissements et services.

Accompagner vers l’autonomie : entre idéaux et réalités

Compte-rendu de la conférence

L’autonomie est un terme à tiroirs qui renvoie à d’autres notions toutes aussi complexes (l’indépendance, la liberté, la responsabilité, l’auto détermination, le libre arbitre…) et s’utilise dans de nombreux domaines (l’éducation, le travail, la santé…). Une simple définition n’est donc pas envisageable.
La notion d’autonomie qu’imposent les textes législatifs devient une obligation pour les professionnels comme pour les usagers qui s’y voient enjoints, quelquefois contre leur propre volonté.
Dans les pratiques professionnelles, l’objectif d’autonomie se pense, s’affiche et s’exprime au sein de la relation soignant et soigné, dans la participation de l’usager et la conception du parcours de soin. Parce que nous le savons, les pathologies psychiques influencent la capacité d’autonomie de la personne.
Des questions se posent alors : quels moyens mobiliser ? Quelles actions à mettre en œuvre ? Des réponses sont apportées avec des outils tels que l’empowerment, l’éducation thérapeutique, la réhabilitation psychosociale, les GEM et les concepts « un chez soi d’abord », « un emploi d’abord » venus d’outre atlantique qui proposent une autre approche du travail social.
La journée a pour objectif d’engager une réflexion croisant les champs clinique et philosophique pour comprendre comment les institutions visent, avec ce concept d’autonomie, à améliorer les démarches thérapeutiques.

8h30 Ouverture des portes et retrait des dossiers
9h15 Introduction, par Janick PREMON, Président de l’Association Rénovation

9h30 MARIE CLAUDE VALLEJO, Cadre Supérieur de Santé, au sein des Hôpitaux de Toulouse
Une approche philosophique du soin, L’éthique au cœur des petites choses

Dans une approche philosophique et clinique du soin et de l’accompagnement, nous nous posons la question : Qu’est-ce que l’autonomie ?
Faut-il la penser à tout prix ? Ou à quel prix ? Comment la penser ?
Est-ce une fin ou un moyen ?
Nous ne pouvons la définir sans prendre le risque de déformer son sens car elle prend la forme des enjeux de la relation de soin, des attentes du patient, de la confiance qu’il se porte et que le soignant lui accorde.
L’autonomie se pense dans l’instant. Le temps de l’autonomie c’est le temps de l’ici et maintenant, une formulation au présent qui invite la personne malade à s’adapter et le soignant à s’ajuster.
S’il est un lieu ou les vulnérabilités s’expriment c’est celui du soin. Il porte en lui l’écho d’une vulnérabilité. Le soin est vulnérabilité. Pour le patient, une vulnérabilité implicite, pour le soignant, une vulnérabilité invisible.
Dans l’intimité de la relation, le soin se singularise, la maladie et le malade se distinguent enfin, devenant moins anonyme. Ainsi, le patient devient lui-même, avec son histoire, ses proches, sa vie ne se réduit plus seulement à la maladie.
Envisager l’autonomie au prisme de la vulnérabilité c’est donner une lecture humaine de la relation, l’envisager sous l’angle de la responsabilité, de la confiance et du possible.

10h45 CLAUDE DEUTSCH, Conseiller Scientifique Advocacy France
L’empowerment, le consentement, la responsabilité, la citoyenneté

Dans mon ouvrage « Je suis fou, et vous? » Plaidoyer pour la cause des personnes en souffrance psychique, la question de l’autonomie est récurrente. Je l’aborderai en l’articulant avec 4 autres concepts: l’empowerment, le consentement, la responsabilité, la citoyenneté.
L’empowerment: Peut-on envisager l’autonomie sans l’empowerment et l’empowerment sans l’autonomie? Pourtant les deux concepts ne sont pas identiques, mieux, ils ne renvoient pas aux mêmes paradigmes de représentation d’une personne humaine. Par ailleurs , ils sont utilisés de manière polysémiques. Une définition des concepts s’impose.
Le consentement: Affirmé par l’Assemblée Médicale Mondiale en 1981 (Lisbonne) et 1995 (Bali), le consentement éclairé est un principe intangible en médecine et fondamentalement lié à la dignité de la personne humaine. Pourtant ce principe est bafoué en psychiatrie (discipline médicale) , non seulement dans les pratiques mais par les lois instituant les hospitalisations sous contrainte et les tutelles. Nous verrons comment alors contester celles-ci sans être dans un déni de réalité. Qu’en est-il du présupposé de l’incapacité à consentir.
La responsabilité: Henri Ey a défini la maladie mentale comme une pathologie de la liberté. Peut-on cependant considérer quelqu’un soit une « personne à responsabilité limitée », comme on le dit d’une SARL? Il semblerait bien que ceci soit un déni de reconnaissance, de reconnaissance comme personne . Pourtant, la souffrance psychique n’influe-t-elle pas sur le discernement? La souffrance psychique ne diminue-t-elle pas les capacités de raison, d’ordre, d’efficience et donc la responsabilité? Comment alors prendre en compte la personne non comme personne à part, mais comme personne à part entière?
La citoyenneté: C’est surement en reconnaissant le sujet en souffrance psychique comme un acteur. Ceci nécessite de mettre en œuvre ses « capabilités », grâce à des « aménagements raisonnables », dont certains sont de la responsabilité des pouvoirs publics, et d’autres des « usagers » eux-mêmes, dans une participation au monde.

12h00-14h00 PAUSE DEJEUNER

14h00 REMY PUYUELO, psychanalyste
L’autonomie à l’épreuve de la fugue et de l’errance adolescente pour les familles et les professionnels du soin …. des paradoxes de la liberté 

Analyse clinique de situations présentées par des professionnels du Dispositif ITEP Rive droite de l’Association Rénovation :
Stéphanie Chapeau, Directrice adjointe
Valérie Discour, psychologue ITEP PRO
Farid Mrini, éducateur spécialisé ITEP PRO

 

15h45 Clôture

télécharger le programme de la journée

Fiche d’inscription

Nous contacter :

serviceformation@renovation.asso.fr.

Organisme formateur 72.33.01635.33- Code Siret 775 585 037 00416 Code APE 7010 Z

Compte-rendu de la conférence

.

Groupements Hospitaliers de Territoire : Quelle hospitalité pour la psychiatrie publique et privée ?

 

 

programme à télécharger flyer GHT 30 mars 2017

inscription nominative obligatoire (par email) serviceformation@renovaiton.asso.fr

Nous contacter :

serviceformation@renovation.asso.fr.

Organisme formateur 72.33.01635.33- Code Siret 775 585 037 00416 Code APE 7010 Z

.

Au théâtre de l'Athénée Municipal de Bordeaux le vendredi 3 Février 2017 a eu lieu la conférence : Relier, Communiquer et prendre soin - Rencontres partenariales et actions de prévention

affiche colloque

Vendredi 25 novembre 2016 : Nouvelles pathologies ? Nouveaux accompagnements ?

Le 25 novembre 2016 au théâtre de l’Athénée Municipal de Bordeaux a eu lieu cette conférence

compte rendu de cette conférence

Compte rendu de Madame SALICETI :

télécharger le compte rendu

   

 



 

 


  

François GONON
Neurobiologiste, Directeur de recherche CNRS à l’institut des maladies neurodégénératives, Université de Bordeaux
Quelques ouvrages et contributions :
La Psychiatrie biologique : une bulle spéculative ?, défense de la clinique en psychiatrie, ERES, 2014.
Les Virages du DSM : enjeux scientifiques, économiques et politiques, Hermès, La revue, 2013.
Quel avenir pour les classifications des maladies mentales ? Une synthèse des critiques anglo-saxonnes les plus récentes, L’information psychiatrique, 2013.


 

Maïa FANSTEN
Maître de conférences à l’Université Paris-Descartes
Quelques ouvrages et contributions :
Parcours de hikikomori et typologie du retrait , Revue Adolescence, 2015.
Nouveaux troubles et pathologies émergentes à l’ère de la santé totale et de la modernité réflexive, Revue Socio-logos, 2014.
Corps en retrait et désordres familiaux. Une analyse socio-anthropologique Hikikomori, une adolescence en retrait, Armand Colin, 2014.



 

Roland GORI
Psychanalyste et Professeur émérite de psychologie et de psychopathologie cliniques (AMU Aix-Marseille Université)
Quelques ouvrages et contributions :
La Fabrique des imposteurs, Les liens qui Libèrent, 2013.
La Folie Évaluation : le malaise social contemporain mis à nu, Paris, Mille et Une Nuits, 2011.
De quoi la psychanalyse est-elle le nom ? Paris, Denoël, 2010.
L’Appel des appels. Pour une insurrection des consciences, Paris, Mille et Une Nuits/Fayard, 2009.